Chamanisme - Une Pratique Universelle

Définition du Chamanisme

Un chaman est un médiateur entre les esprits ( et les mondes subtils) et les humains. Tel est le sens profond de ce mot d’origine sibérienne (chamane vient étymologiquement de la langue toungouse).

Quelles que soient les époques et civilisations, des pratiques chamaniques ont été observées chez tous les peuples autochtones et aborigènes, ainsi le chamanisme peut être perçu comme universel. Ces pratiques amènent généralement à des états de conscience modifiés permettant de percevoir et d’interagir avec le monde spirituel. Toutefois il est possible d’être chaman sans pour autant être guérisseur et tout guérisseur n’est pas chaman. De même, que toute personne ayant des capacités à percevoir le subtil, n’est pas chaman.

Être chaman n’est pas un statut mais un engagement.
Être chaman c’est être reconnu par une communauté dans un cadre d’une interdépendance avec ses membres. Le chaman voue alors sa vie à prendre soin de la communauté humaine et naturelle qui l’entoure.
Le praticien en chamanisme est au service et répond aux demandes et besoins de sa communauté et de la nature.

Peut-on devenir chaman ?

Les techniques pour y arriver sont diverses et dépendent principalement du pays où vit et grandit le praticien, des codes relatif à l’environnement et à la culture ancienne du territoire. Par exemple, les chamans mongols vont se laisser incorporer par les esprits de leurs ancêtres qui viennent délivrer à travers eux, des messages pour les personnes qui assistent aux séances. Les druides quant à eux, vont avoir une connexion toute particulière avec les esprits, dont ceux de la forêt et des arbres. Les sorciers africains vont utiliser beaucoup plus la danse pour rentrer en transe et ainsi percevoir les messages. Les Amérindiens eux, communiquent traditionnellement avec les esprits des animaux et des ancêtres par diverses pratiques souvent liées à la prière, les cérémonies et le jeune.

Le mot chaman désigne maintes et maintes pratiques plus ou moins en relation avec les anciennes traditions ayant un lien profond à la nature, aux différents règnes et à la Terre. Depuis quelques années, ce terme est repris à toutes les sauces et nous pouvons facilement être induit en erreur quand à son utilisation.

Plus encore, le courant du ‘néo-chamanisme’ propose beaucoup de sensations impressionnantes et rapides. Des personnes ayant des capacités ou des dons qui commencent à s’ouvrir (ce qui est naturel par les temps qui courent) se définissent comme guérisseur ou chaman, sans avoir appris, ni pratiqués, ni avoir travaillé sur eux-mêmes.

Même s’il existe plusieurs voies pour devenir chaman, aucune d’elles ne peux être rapide.  Si des sensations fortes peuvent se produire à l’occasion, ce n’est pas le but recherché.

Selon les civilisations les chemins pour devenir chaman sont plus ou moins difficiles. Dans tous les cas, un chaman doit pouvoir « aller et venir » entre les mondes. Aigle Bleu identifie deux voies en chamanisme.

  • La première, la plus répandue, est celle du chamanisme pur et dur où les expériences extrêmes telle que vivre une mort imminente, amène une personne à faire le voyage entre les mondes. Cet aspirant est ensuite formé par un chaman d’expérience.
  • La deuxième, appelée le chamanisme initiatique, consiste à s’entrainer quotidiennement dans des pratiques spirituelles de plus en plus poussées, pendant plusieurs années, pour parvenir au même résultat.

Nous ne disons pas ici que toutes les personnes qui ont vécu une expérience de mort imminente sont chamanes, ni qu’il faut l’avoir vécu pour le devenir. La voie initiatique est plus sécuritaire et amène des bénéfices, peu importe le niveau atteint par la personne qui pratique les techniques enseignées.

Aigle Bleu a vécu les deux voies.
Il est mort et revenu à la vie plusieurs fois lorsqu’il était enfant, puis une fois adulte en 2018.
Il a également été initié pendant plus de 25 années auprès de plusieurs grands-pères et grands-mères, chamans, hommes et femmes médecines d’Amérique du Nord, de plusieurs Nations.

Le chamanisme dans ce site

Vous trouverez une grande partie de l’enseignement ainsi reçu, tout particulièrement dans la formation « Créons le monde ». Toutefois, la transmission de connaissances ancestrales se fait traditionnellement oralement. Un site web ne peut donc en aucun cas prétendre amener qui que ce soit à une initiation et encore moins à une reconnaissance chamanique.

Les PCC (Praticiens Chamaniques Certifiés) formés et reconnus par Aigle Bleu, peuvent accompagner les aspirants dans leurs pratiques.

À l’occasion Aigle Bleu offre encore des formations et des initiations, mais beaucoup moins souvent qu’avant. Le calendrier de ce site vous aidera à trouver des évènements qui pourront vous aider sur le chemin.

L’objectif est donc ici de vous amener à comprendre des réalités autres que celles du monde dit moderne dans lequel nous évoluons. Aigle Bleu est né et vit au Canada, ses pratiques chamaniques sont donc celles de l’Amérique du Nord.

Il propose une approche chamanique traditionnelle nord-américaine, synthèse des méthodes les plus efficaces qu’il a trouvée. Il les a adaptées au monde moderne dans lequel nous évoluons, puisque qu’il s’agit aussi d’une caractéristique de la voie chamanique ancestrale : Elle est ici pour aider le peuple à s’élever et se doit donc d’évoluer suivant les circonstances changeantes de la vie.

Ce chemin rouge qui s’offre à vous, vous convie à un univers fantastique où la magie et le rêve prennent une place qui a été trop souvent oublié dans ce monde moderne. Insufflant le sacré et le merveilleux au quotidien qui prend alors du sens, vous offrant la possibilité de créer un monde plus harmonieux avec la nature, le vrai et le beau !

Bon voyage !! 🙂